Le Miroir à sons

production Le FIL BLEU compagnie | Production déléguée Label IN CARNE
Distribution : Adaptation et mise-en-scène : Adrien Sandrin D'après le roman de : Patrice Trigano | Interprétation : Adrien Madinier, Laure Millet, Jacques Ville et Alizarine |Chargée de production : Cécile Lasserre Création lumière : Julie Znosko Scénographie : Emma Bienfait aka Alizarine Création son et composition : Victor Pitoiset Création vidéo : Klore aka Anne-Claire Desbenoit|
Tarif : 10,00 € | Tarif réduit : 8,00 €
ven 26 Mai 2023 • 20:00
En résidence : DU lun 22 Mai 2023 AU ven 26 Mai 2023

D’abord, il y a un professeur au bord de la retraite et de la crise de nerf, une psychanalyse dont vous êtes le Docteur, un grimoire magique écrit avec un procédé littéraire impossible. Puis il y a le créateur de ce Procédé : le génial Raymond Roussel, les années 20 où il a tout tenté, et Charlotte Dufresne qui l’a soutenu toute sa vie. Deux siècles, trois vies et un secret artistique s’emmêlent, et voilà que c’est toute notre réalité qui tremble et vacille. Quel pouvoir se cache réellement dans les livres de Raymond ?  

LUI raconte CHARLOTTE qui raconte RAYMOND, lequel à son tour, sa vie durant, ne fut qu’histoires. A l’image du roman-gigogne qu’il adapte, le spectacle LE MIROIR A SONS, seconde création du FIL BLEU, propose un théâtre de montage, de bondissements, de fils narratifs se nouant et se dénouant

Né en 1877 et mort en 1933, globe-trotter et ingénieur visionnaire, grand admirateur de Jules Verne, l’auteur Raymond Roussel est aujourd’hui reconnu comme l’un des grands précurseurs de la modernité littéraire. Son oeuvre a bouleversé et influencé aussi des peintres ( Picabia, Duchamp ) que des auteurs ( Rostand, Breton, Aragon… ) et des philosophes ( Foucault ). En choisissant la fiction pour raconter son histoire, Patrice Trigano rend un hommage vibrant à l’une des figures les plus inspirantes et indéchiffrables de l’écriture révoltée.

En adaptant pour la première fois LE MIROIR A SONS de Patrice Trigano, le FIL BLEU compagnie rassemble tous les éléments d’un récit à tiroirs qui nous plonge aux racines du surréalisme. Entre (science) fiction et exploration de l’histoire littéraire française, entre comédie noire et drame social, l’équipe construit ainsi un spectacle sur l’émerveillement, sur les montagnes qu’il bouge, sur les terreurs qui l’étouffent, sur les injustices auxquelles il se heurte. Et au service de cette histoire, toujours les mêmes ingrédients : nos mélodies, nos lumières étranges, notre amour des arts.

Résidence du 22 au 28 Mai
Date représentation publique : le vendredi 26 mai – 20h