Recevez par mail et en avant prémière,
le programme du Paradis (galerie verbale) et les propositions du Théâtre grandeur nature
en nous communiquant vos coordonnées à l'adresse suivante : Theatre-etc@wanadoo.fr
 
 
 
 

En raison des nouvelles mesures gouvernementales relatives au COVID-19 en vigueur, Le Paradis (galerie verbale) est fermé au public jusqu’à .... nouvel ordre !

Néanmoins dans le cadre de notre mission de soutien à la création artistique, notre lieu de fabrique continue d'accueillir des équipes artistiques en résidence où un protocole d’accueil a été mis en place sur la base des recommandations sanitaires nationales permettant d’assurer un maintien de cette activité tout en garantissant la santé, la sécurité de tous mais aussi le travail des artistes.

Nous soutenons la création et la culture.

Ces résidences sont une étape dont l’objectif est d’accueillir durant les mois à venir les représentations qui vous sont destinées… (programme d'accueil ci-dessous )

Nous avons hâte de pouvoir vous convier à nouveau à des rencontres artistiques, poétiques et des temps fédérateurs dans notre Paradis quand le moment sera venu... mais en attendant prenez soin de vous..

Cette crise sanitaire exceptionnelle bouleverse les temporalités et rend incertaine toute perspective mais durant cette période, notre équipe a continué à réfléchir et à œuvrer pour que la culture que nous défendons soit au cœur de la vie, aujourd’hui et après... Cette période étrange nous oblige à penser autrement, à nous adapter, à revoir nos manières de faire mais surtout, avec conviction et pour paraphraser une maxime reprise maintes fois, à construire des ponts ensemble et non à ériger des murs entre nous.

Prochains événements au Paradis (galerie verbale) :
à partir de janvier 2021...


Résidence de travail

du 11 au 16 Janvier
Rencontre publique prévue le
Samedi 16 Janvier à 17h -
annulée pour cause de mesures grouvernementales liées au COVID

DES PRECEPTES (PRESET)
ET UNE RECETTE (RESET) DE L’ORANGE MIMOSA

projection / rencontre

Proposition de Camille Gachen dans le cadre des Terrains Vagues du Paradis (galerie verbale)  :

"je souhaite proposé la projection de ce sont des films de vacance.s , sept ans de pérégrinations filmiques libres dans les villes d’Argentine, d’Europe et de la Tunisie, comme une plongée dans le corail d’une intimité.
Après le visionnage et pour une transition-décompression décomplexée, je partagerai quelques cueillettes philosophiques et poétiques naviguant entre la noche de Pizarnik  et le Tout Monde de Glissant, passant par les indialectiques révoltées des Georges.
Enfin nous discuterons si vous le voulez bien!

En amont, Ella, nous accueillera par un atelier et présentera son association, étrange fruit.

Il est à noter que sous l’eau, à cent mètres de profondeur, la taille d’un poumon est de celle d’une orange.

Résidence de création
du 17 au 18 janvier
Pas de sortie publique

L'ENFANT DU CHAOS
Compagnie Paralysie Nocturne

THEATRE-MARIONNETTES

De et avec Jules Colin
"Le spectacle l'enfant du chaos raconte le récit initiatique d'un enfant perdu qui devient guerrier dans un contexte post-apocalyptique. A travers cette aventure, je cherche à démontrer la métamorphose d'un enfant seul face à ses peurs. 
Le spectacle est composé de deux personnages; Nini Grief (l'enfant) et le démon du feu (le monstre). L'enfant est incarné par une marionnette et le monstre est incarné par un costume porté. L'écriture étant terminée, je suis en en train de mettre au monde les deux êtres, qui seront également accompagnés d'accessoires confectionnés par mes soins. 
Pour mettre en scène ce format de 30 min joué par deux manipulateurs, il me tient à coeur de faire mes premiers pas au Paradis. En effet, c'est un espace de liberté et de création où je me sentirais en confiance pour donner vie à une histoire dont les premières représentations seront données en 2021… " Jules COLIN 


Résidence de création
du 19 au 23 janvier

Représentations publiques :
VENDREDI 22
et SAMEDI 23 JANVIER
à 18h30

à confirmer selon évolution de la situation sanitaire
Tarif plein : 10 € / Tarif réduit : 8 €
(demandeur d’emploi, étudiant, - 18ans...)

CYNTHIA, PREMIÈRES NEIGES

THEATRE

Compagnie Lilo Théâtre
De et avec Emilie Dussarrat
Mise en scène : Emile Esquerré et Laurent Labadie


Cynthia a entendu à la radio une phrase qui lui a fait "Paf" dans la tête : La vie c'est le mouvement ! Elle en sait quelque chose elle qui est "dans le remplacement" au centre social : passer du ménage, à l'accueil, aux permanences de weekend,à la disposition des tables et des chaises pour les réunions, au rangement des tables et des chaises, à l’affichage… C'est sûr qu'il faut pas avoir les deux pieds dans le même sabot... ni dans le même chausson de danse ! Parce que le Centre social c'est ça aussi, la réalisation d'un rêve dansé, la découverte d'un monde inconnu au gré de stages surprenants et de rencontres avec un monde insoupçonné ! Autant d'atouts pour permettre à Cynthia de partager sa nécessité absolue : être en mouvement dans la ronde du monde !
Une histoire d'émancipation par la danse et par le lien social...


La forme de ce spectacle est à l'image de Cynthia : d'abord hésitante, intimidée, plutôt spontanée, simple et alambiquée à la fois, proche du public. Le spectacle est conçu pour l'intérieur mais Cynthia pose son petit fourbi (une penderie mobile chargée de quelques menus accessoires) là où elle trouve de la place, tant que tout le monde est bien installé et que l'environnement est propice à la confession et à la danse. Entre impromptu qui dure, théâtre de poche, stand up et solo clownesque, Cynthia a des choses à dire mais elle ne sait pas très bien dans quel ordre ça va sortir. Elle a sa logique propre, celle de l'instant, de son ressenti, de sa mémoire sélective, du coq et de l'âne qui habitent son cerveau en ébullition.


Résidence de création

du 25 au 30 janvier

Représentations publiques :

VENDREDI 29
et SAMEDI 30 JANVIER
à 18h30

à confirmer selon évolution de la situation sanitaire

Tarif plein : 10 € / Tarif réduit : 8 €
(demandeur d’emploi, étudiant, - 18ans...)

LES PROMESSES D’UN VISAGE

POESIE /CHANSON

Création spectacle de poésies
chansons Pierrot Noir


Et si on se retrouvait ensemble dans un lieu intime pour une tâche immense qui consiste à faire descendre la poésie dans la rue ? C’est la toute dernière proposition de Pierrot Noir : dire et chanter les poètes qu’il aime depuis belle lurette, ceux qu’il a découvert grâce aux chanteurs de sa jeunesse :
Brassens, Ferré, Reggiani, Lavilliers, Charlebois, Ferrat, … tant de passeurs de rêves indispensables.
Des poèmes (mais pas que…) qu’il a mis en musique et qu’il dit ou chante tout simplement : Villon, Rabelais, La Fontaine, Rimbaud, Verlaine, Couté, Baudelaire, Rostand.

Le comédien-chanteur se produira en solo, avec juste une guitare, un harmonica et un dulcimer, spectacle acoustique pour être tout près des gens  pour mieux sentir les choses pour mieux faire vibrer les cœurs et les mots et il n’est pas impossible que cela entraine le public à chanter aussi, par les temps qui courent ça ne peut faire que du bien !


Résidence de création
du 1 au 6 Février

Représentation publique :

SAMEDI 6 FEVRIER
à 18h
à confirmer selon évolution de la situation sanitaire

Tarif plein : 10 € / Tarif réduit : 8 €
(demandeur d’emploi, étudiant, - 18ans...)

Cartes Postales au-dessus du tréfonds

THEATRE

une production théâtre grandeur nature avec :
Delphine Barbut, création musicale, voix, guitare, électro et végétaux
Nicolas Barillot, enregistrements de textes
Thomas Cossia, création lumière
Gilles Ruard, écriture des textes, jeu


Tout commence avec un passeur involontaire, un livre, offert en écho, « à dessein » ou de manière plus ou moins contingente, je ne sais, par Jean Marie (Champion, bien sûr).
Son titre : « Penser avec les oreilles ». Son auteur : François Noudelmann.
J’ai découvert là la porte, la clef, et la serrure.
Noudelmann consacre ses pages 171 à 176 à la pensée de Pascal Quignard à propos du Tréfonds Sonore du Monde.
Tréfonds, la porte
Sonore, la clef
Monde, la serrure
Évidemment je me suis approché, j’ai posé mon oreille contre la porte, regardé à travers le trou de la serrure, puis j’ai remplacé mon œil par mes cordes vocales et la porte s’est ouverte.

C’est ainsi que débutent donc nos « Cartes Postales au-dessus du tréfonds ».

Avec Delphine Barbut, nous souhaitions poursuivre notre collaboration artistique entamée l’année dernière avec « Carte blanche, territoire vierge ». Je lui ai proposé de venir me rejoindre sur la conception et la réalisation de ce nouveau travail, et elle a accepté.

Cartes Postales au-dessus du tréfonds
Nous tenterons de faire apparaître un paysage corporel et sonore composé de sons/musique/voix/bruits/lumières/corps et de mots/cartes postales issus d’une « itinerrance » d’écriture ayant eu lieu durant l’été 2020.
Selon Quignard, le Tréfonds est là, présent en nous, autour de nous, mais nous avons appris, sans doute dès avant notre naissance, à ne plus l’entendre.
Notre composition s’efforcera, dans sa structure, dans sa sensibilité, dans le choix des outils techniques et des sources sonores que nous utiliserons, de ramener une attention sur ce que nous n'entendons plus, ce que nous avons désappris à percevoir. Affaiblir le déni, comme un acte politique qui nous décentrerait, diminuerait notre tendance à l’anthropomorphisme en nous permettant d'avancer vers ce joli souhait : «se rapprocher du soubassement sonore du monde, qu’il soit animal, végétal, ou minéral ». Rêver d’affaiblir ainsi notre nature de prédateur.



Résidence de travail

compagnonnage
Compagnie BOIS ET CHARBON

du 8 au 13 FEVRIER


COMPAGNONNAGE : Bois et Charbon

A partir de septembre 2020, Le Paradis (galerie verbale) s'est engagé dans un compagnonnage (au sens large du terme) avec 2 compagnies périgourdines :
La Compagnie Bois et Charbon et la Compagnie Lazzi Zanni.

Ce compagnonnage comprend, entre autre, pour chacune des 2 structures, un accès régulier au Paradis sur une période donnée tous les mois et tout au long de l'année afin de leur permettre de travailler en toute liberté à leurs projets artistiques...
ces « temps » peuvent donner lieu à des résidences de recherches, des créations et parfois de propositions ouvertes au public.

Dans ce désir de collaboration, le postulat de base est de penser que nous pouvons faire différemment ici qu’ailleurs, parce qu’ici, c’est bien évidement  différent d’ailleurs !!!
Le Paradis, est un endroit où notre esprit n’est ni confiné, ni masqué, un lieu de "plurifonctionnalité" et de diversité, au service de tous les arts, sans esprit de chapelle. Cet espace permet d'observer l'humain, de l'explorer, de mieux le connaître, de le bousculer, de le mettre en doute, de le pousser dans ses retranchements mais évidemment aussi d’apprendre à le comprendre et à l’aimer.
Voilà, s’intéresser à l’humain reste le meilleur vaccin contre la sinistrose ambiante.
Ce compagnonnage se concrétise en toute simplicité. Il se traduit par un accompagnement sur une durée, à la mise en œuvre des projets des compagnies associées, à leur donner du temps pour la réflexion avec un  accès à la ressource du Paradis (matériels, locaux, réseau...)…

La Compagnie Bois et Charbon
est née en 2018 de l'envie de Frédéric Klein et Sophie Vaslot de concilier art et ancrage en campagne, d'agir notamment en territoire fragile. Bois et Charbon invente, crée, échange, écrit, accueille... à la Grange Lartige (24400), et est associé depuis septembre 2020 au Théâtre du Paradis (galerie verbale) à Périgueux. Notre théâtre tout public ou jeune public, est un théâtre de textes. Rencontrer des auteurs, couler nos voix dans leurs mots, jeter nos corps dans le rythme de leur langue et y trouver résonance sur le plateau. Interpréter des écritures fortes parce que démarquées du réel, poétiques et intemporelles, donc actuelles. Interroger la représentation de la réalité et non sa justesse. Que le spectateur puisse appréhender l'invisible des textes, qui fait écho en chacun, quel que soit son bagage. Notre univers est inattendu, joyeux, iconoclaste, anticonformiste.  Nous revendiquons un théâtre exigeant … pour tous.our plus de 90 élèves.



Résidence de travail

compagnonnage
Compagnie Lazzi Zanni

du 15 au 20 FEVRIER

COMPAGNONNAGE : Lazzi Zanni

A partir de septembre 2020, Le Paradis (galerie verbale) s'est engagé dans un compagnonnage (au sens large du terme) avec 2 compagnies périgourdines :
La Compagnie Bois et Charbon et la Compagnie Lazzi Zanni.

Ce compagnonnage comprend, entre autre, pour chacune des 2 structures, un accès régulier au Paradis sur une période donnée tous les mois et tout au long de l'année afin de leur permettre de travailler en toute liberté à leurs projets artistiques...
ces « temps » peuvent donner lieu à des résidences de recherches, des créations et parfois de propositions ouvertes au public.

Dans ce désir de collaboration, le postulat de base est de penser que nous pouvons faire différemment ici qu’ailleurs, parce qu’ici, c’est bien évidement  différent d’ailleurs !!!
Le Paradis, est un endroit où notre esprit n’est ni confiné, ni masqué, un lieu de "plurifonctionnalité" et de diversité, au service de tous les arts, sans esprit de chapelle. Cet espace permet d'observer l'humain, de l'explorer, de mieux le connaître, de le bousculer, de le mettre en doute, de le pousser dans ses retranchements mais évidemment aussi d’apprendre à le comprendre et à l’aimer.
Voilà, s’intéresser à l’humain reste le meilleur vaccin contre la sinistrose ambiante.
Ce compagnonnage se concrétise en toute simplicité. Il se traduit par un accompagnement sur une durée, à la mise en œuvre des projets des compagnies associées, à leur donner du temps pour la réflexion avec un  accès à la ressource du Paradis (matériels, locaux, réseau...)…

La compagnie Lazzi Zanni
est implantée en Dordogne depuis 2001. Son projet artistique est résolument orienté vers les écritures contemporaines, en travaillant notamment autour des nouveaux médias (mapping video, multi diffusions sonores, MAO…etc). Elle intervient en milieu scolaire pour des ateliers de pratiques artistiques, de la maternelle au Lycée. Elle anime des cours et des stages pour enfants, adolescents et adultes. L'équipe artistique a décidé d’explorer l’univers du jeune public, dans un cycle de plusieurs créations autour de la figure du monstre. Le premier volet a été la création de «  Pinok  » en février 2013. «  Être le loup  » de Bettina Wegenast  2016/2017. Le troisième et dernier opus, est "Pebbleboy" de Eric Pessan. Elle continue cependant son exploration autours de textes forts, et d'écritures engagées (Genet, Koltes, Pinter, Brecht, Cheneau, Ionesco, Badéa, Mayenburg, …) avec toujours le même désir de les mener à la frontière entre réalisme cru et rêves oniriques.  En 2017, la compagnie monte son école de pratiques artistiques destinés aux amateurs . Elle compte à ce jour plus de 90 élèves.


Résidence de création
du 22 au 27 Février

LE RESEAU PANDORE
Mythologie contemporaine de l'espoir

THEATRE

Compagnie Jusqu’à l’Aube
Dramaturgie et mise en scène: Nicolas Dubreuil
Écriture: Marie-Lise Hébert
Travail du mouvement: Elsa Marquet
Interprètes: Bela Balsa, Philippe Caulier, Nicolas Cazade, Brigitte de Sousa, Côme Tanguy
Musiques: Erik Baron
Lumières: Jean-Philippe Villaret

A travers le destin croisé de plusieurs personnages, le public est plongé dans un dédale d’histoires qui se font écho. Au fil du spectacle, un réseau de sens apparaît et révèle le portrait d’une humanité faite de petites joies et de grands malheurs. 


Jusqu’à l’Aube est une compagnie de théâtre qui porte les projets de Nicolas Dubreuil. A travers ses spectacles, il s’agit de dire le monde de manière décalée et poétique, en imaginant la scène comme un miroir grossissant de nos pulsions et nos désirs, de nos craintes et  nos espoirs. 
Pour cr éer ses spectacles, le metteur en scène privilégie l’écriture au plateau où le texte, les corps, l’espace, la musique et la lumière sont autant d’outils pour imaginer la fiction. L’exploration de l’infiniment grand et de l'infiniment petit conduit à chasser le naturalisme et à privilégier le symbolique. Dans une démarche collective de création, il s’agit de faire confiance à la singularité et la sensibilité de chacun pour créer ensemble un sens commun.

 
 

RESERVATIONS : Notre capacité d’acceuil étant limitée, nous vous conseillons de réserver vos places
par téléphone au 05 53 35 20 93 ou par mail à Theatre-etc@wanadoo.fr
Aucun billet ne sera envoyé, les places sont à retirer à la billetterie le soir des représentations !
Ouverture des portes 20 mn avant les présentations



© 2006 Théâtre grandeur nature - Mentions légales