Recevez par mail et en avant prémière,
le programme du Paradis (galerie verbale) et les propositions du Théâtre grandeur nature
en nous communiquant vos coordonnées à l'adresse suivante : Theatre-etc@wanadoo.fr
 
 
 
 

 

Prochains événements au Paradis (galerie verbale) :


Résidence de création

du 18 au 24 JUILLET

représentations publiques les
MERCREDI 22 et
JEUDI 23 SEPTEMBRE
à 20h30


Tarif plein : 10 € / Tarif réduit : 8 €
(demandeur d’emploi, étudiant, - 18ans...)

RESERVATION INDISPENSABLE

LE NOUVEL ÊTRE

THEATRE

Extrait de "Domme ou l'Essai d'occupation" - François Augièras
Conception et interprétation Yves Comeliau
Assistant à la mise en scène : Gauthier Ployette
Chorégraphie : Maki Watanabe

Faire entendre l'écriture de François Augiéras, tel est le projet de ce spectacle. Certes, les récits d'Augiéras fusionnent avec sa vie. Mais il est temps de laisser de côté les fantasmes sur les frasques supposées de l'auteur et de plonger exclusivement dans son écriture : orpheline, irrécupérable, en rupture avec les modes et les morales, méditative et belliqueuse à la fois. Les récits d'Augiéras sont des nouveaux mythes où le sacré et le sexuel sont inséparables, où de la fange naît la lumière sans autre but que la joie d'être. La langue est guidée sauvagement par l'instinct, mais précise, fluide, éclatante.
J'ai choisi pour ce spectacle de dire le chapitre X de Domme ou l'essai d'occupation, son dernier récit. La moitié de ce chapitre contient des pages "interdites", absentes de la première édition posthume. Ces pages comptent probablement parmi les plus significatives de l'œuvre d'Augiéras. Retranché dans une caverne sous les ruines du château de Domme, célèbre bastide du Périgord noir, il annonce la fin de l'Ère du Christ, la fin de l'Homme actuel san sâme et résiduel(…)qui considère que la Terre est unlieu à aménager pour en mieux jouir. Il prophétise la réapparition de l'Homme Vrai du Plan Divin et nous invite à le rejoindre parmi ceux qui ne sont pas fatigués de l'existence.
Exspérant et bouleversant à la fois, François Augiéras appelle, interpelle et dérange encore aujourd'hui.
Est-ce parce qu'il est toujours en avance dans un monde aux yeux "grands fermés" qui s'effondre inéluctablement ? Est-ce parce qu'il exige du lecteur qu'il soit déjà en mutation vers un NouvelÊtremieux équipé de conscience universelle ?

Yves Comeliau.


Résidence de travail

du 26 au 30 JUILLET

Empreintes / Décadrage
T’en fais toi quoi d’être vivant?

THEATRE

Cie Les Pas de TraverS
Johanna Legrand // Marine Fillioud // Laure Joly


Déposée sur terre, une cellule se multiplie et donne naissance à deux êtres vivants. Ils vont découvrir les passages leur permettant de tracer progressivement leurs propres trajectoires. Marqués par chaque étape, leur corps devient la mémoire de ces empreintes dissimulées.
Chacun se raconte à la lumière de l’autre, ouvre une porte, en referme une autre. Le temps file et parfois nous laisse sans prise. La vie est investie, parfois elle nous échappe, nous élance et nous projette. Quel point d'appui quand on touche cette limite ? Peut-être une lorgnette pour contempler nos projections et transposer nos rêves ? Peut-être un autre espace à oser ? Et si le seul contrôle venait de cadres aujourd’hui dépassés. Comment tenir le fil ? Comment ouvrir les fenêtres sans connaître le paysage ?
Les états du corps viennent exprimer les états d’âme des personnages comme de leur environnement. Ces états s’inscrivent dans le mouvement de la vie, en découverte ou en répétition des codes et des gestes. Les corps en mémoire se rapprochent et parfois s’opposent pour dépasser les frontières ou s’y arrêter comme une pause. C’est une invitation à se tricoter ou bien à se détricoter, on ne sait plus vraiment ce qui se passe, ni d’où ça vient. Le baromètre s’affole.

Une structure au centre de la scène symbolisera ce cadre avec lequel les personnages se débattent. De part en part, des fenêtres, des portes dessinent des passages et tissent l’histoire. Mais laquelle ? Du théâtre à la danse, en s’appuyant sur une écriture gestuelle, il est donné à voir les parcours croisés de chacun face à leurs limites et leurs projections.

 
 

RESERVATIONS : Notre capacité d’acceuil étant limitée, nous vous conseillons de réserver vos places
par téléphone au 05 53 35 20 93 ou par mail à Theatre-etc@wanadoo.fr
Aucun billet ne sera envoyé, les places sont à retirer à la billetterie le soir des représentations !
Ouverture des portes 20 mn avant les présentations



© 2006 Théâtre grandeur nature - Mentions légales